A quoi correspond une taxe de séjour ?

A quoi correspond une taxe de séjour ?

Parmi les impôts qu’on doit payer sur l’ensemble du territoire français, il y a la taxe de séjour. Il s’agit d’un impôt demandé par les communes à vocation touristique auprès des touristes et des vacanciers. L’objectif de la mise en vigueur de cette taxe est de financer le budget communal afin que les conseillers municipaux puissent faire des investissements pour développer la filière tourisme. Ils utilisent la somme collectée à gérer et à entretenir les espaces naturels à destination des vacanciers. Pour percevoir la taxe, la commune utilise soit la manière forfaitaire soit la manière réelle.

La taxe de séjour forfaitaire

On appelle aussi cet impôt la taxe de séjour au forfait. C’est le lieu d’hébergement qui perçoit la taxe via le loyer et qui verse ensuite la somme à la commune. Mais il ne s’agit pas de compter le nombre de vacanciers qui a fréquenté le lieu. Il s’agit plutôt d’appliquer une formule prenant en compte le tarif applicable à chaque catégorie d’hébergement par son aptitude d’accueil etle nombre de nuitées d’ouverture du lieu pendant la saison de perception. Le montant obtenu après multiplication de ces deux éléments est ensuite répercuté par l’établissement sur le prix de l’hébergement.

La taxe de séjour et hôtel

Quel que soit le prix du loyer d’un lieu, la taxe de séjour n’excède pas les 4 euros par nuitée, hors taxe additionnelle de 10%. C’est le conseil municipal qui fixe le montant exact de la taxe. Mais il y a quand même des fourchettes de tarifs minimums et maximums établies par l’Etat qu’il ne faut pas dépasser. Il y a déjà un classement qui est mis en place pour reconnaitre les fourchettes. Les paramètres considérés pour ce classement sont nombreux à savoir la gamme de l’hébergement, sa taille, sa situation géographique et bien d’autres encore. C’est toujours au conseil municipal de décider si la taxe sera prélevée de manière réelle ou de manière forfaitaire.